Détruite à plusieurs reprises, Amanvillers a toujours réussi à se reconstruire.

Au Moyen-Âge, la commune bâtit sa richesse sur l'exploitation de la pierre de Jaumont, comme en témoignent la statue Le Géant et la majestueuse entrée de la ville surmontée de deux wagons. Cette pierre a servi à beaucoup d'édifices et de monuments messins.

Patrimoine à découvrir

Édifices civils

  • Vestiges romains dans la forêt d'Amanvillers
  • Vestiges de la ferme de Champenois sur la route de Vernéville, XII ème siècle ; chapelle dédiée à l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem
  • Traces du château de Montigny-la-Grange (mur de soutènement). Mentionné en 1403, son propriétaire est Pierre Renguillon. Le château est reconstruit en 1597 par Jean Gauvain puis détruit en 1944 lors des combats de la Libération.
  • Statue Le Géant réalisée par André Forfert devant le stade de football

Édifices religieux

  • Église Saint-Clément de style néogothique. Construite en 1895, elle est démolie en 1944 puis reconstruite après 1950. Elle possède des vitraux de Camille Hilaire.
  • Chapelle à Champenois, dédiée à l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem (détruite)
  • Temple protestant réformé, construit en 1906 (détruit)

Balades et espaces verts





Jeu estival 2021: Amanvillers et son drapeau du Souvenir Français... pas comme les autres !

Rencontre avec M. Laurillard, Ambassadeur de la commune d’Amanvillers.



En 1945, un drapeau du Souvenir Français a flotté durant 6 mois au sommet de ce qui restait du clocher de l'église d'Amanvillers, (ce dernier, point de mire des Allemands avait été démoli). 


Ces 6 mois avaient très abimé le tissu, après quoi, juste après la guerre, il avait été emporté par une dame, Mme Bilaine, dans le Sud (dans le midi). Cette dernière l'a finalement renvoyé à Amanvillers juste avant de décéder. 


M. Gauche, maire de la Commune, et Mr Laurillard, membre du Souvenir Français, ayant vu une photo de ce drapeau sur l'Église, l'ont très longtemps recherché. C'est donc une belle surprise de le "retrouver exposé" il y a quelques mois à la salle des fêtes grâce à Mr Ochem Michel à qui Mme Bilaine l'avait envoyé. Mais, le drapeau "tombant en lambeaux" il fallait le restaurer.


M. Laurillard a donc fait appel à la bonne volonté de deux couturières qui ont décousu les éléments d'origine (les broderies) et d'une troisième pour les recoudre sur du tissu "bleu blanc rouge" de 3m sur 1,40m qu'il s'est procuré. "C'était un travail magnifique, j'en aurais presque pleuré". Après quoi, Mr Deroubaix Brune, 1er adjoint, a fait remarquer qu'il serait bon d'encadrer "le drapeau" pour qu'il puisse être exposé à la mairie. Projet auquel M. Laurillard s'est attelé en achetant une vitre de 1,4m sur 1,2m et en trouvant un artisan à Saulny pour créer l'encadrement.


Très bientôt, les habitants de la commune pourront ainsi découvrir ce drapeau à la mairie.