Aussi loin que l'on remonte, c'est en 1367 que l'on retrouve le nom de "Coing", première appellation du village. Il est alors recouvert de terrains où poussent des cognassiers.

Au centre du village, la maison forte de Prayelle et la chapelle gothique Saint-Barthélemy sont des vestiges des XVème et XVIème siècles. Vous pourrez également sillonner les sentiers le long de l'ancienne voie ferrée construite en 1904 par les Allemands à fond de vallée, afin de rester à l'abri de l'ennemi.

Patrimoine à découvrir

  • Balade nature : « Les rives de la Seille » : le chemin de randonnée passe entre autres sur l'ancienne plate-forme de la voie ferrée de Metz à Château-Salins. Télécharger la carte des balades natures de l'Eurométropole de Metz
  • La chapelle Saint-Barthélemy du XVème siècle
  • La maison forte de Prayelle dont il ne reste qu'une tour du XVIème siècle
  • Le monument aux Morts, œuvre de Paul Flickinger


Jeu estival 2021 : Double histoire : détails et traditions à Coin-lès-Cuvry

Rencontre avec MClaude Jung, Ambassadeur de Coin-Dès-Cuvry.



Particularités de la Chapelle Saint-Barthélémy

Comme dans beaucoup de communes, La Chapelle de Coin-lès-Cuvry, de style gothique et datant du XVème siècle, occupe le centre du village. Ce qui la différencie des autres, c'est sa petite statuette de Saint-Barthélémy installée juste au-dessus du portail principal, ce qui lui vaut d'ailleurs son nom. "Les gens du village l'aime cette statuette" ! À t-elle point que toute la population et parfois même, celle des villages voisins, se rassemble tous les derniers dimanches du mois d'août pour célébrer cet apôtre en le décorant copieusement de fleurs. "C'est notre tradition à nous. Cela nous permet de nous réunir, enfants, parents et même les plus anciens sont présents". Il faut aussi savoir que ce qui rend la chapelle de Coin-Les-Cuvry unique, c'est son histoire. Pendant la seconde guerre mondiale, le clocher a été lourdement touché par les impacts de balles et obus des troupes allemandes. Reconstruit en 1953, un coq en métal a été installée au sommet de l'édifice religieux. Un cadran solaire en pierre subsiste lui aussi sur la façade principale de l'église.


**
 


La distillerie de Coin-les-Cuvry : une histoire de tradition !

Dans les années 1956, les anciens du village appartenant au syndicat arboricole et horticole de Coin-les-Cuvry et environs ont créé une distillerie. Pour assurer la sauvegarde de cette pratique, la commune a loué, il y a deux ans, l'ancien local des sapeurs pompiers au syndicat. Une équipe de bénévoles a travaillé pour rénover et aménager ces locaux.

Depuis 2013, un nouvel alambic de la marque Arnold Holstein, de 120 litres de capacité, permet une production de meilleure qualité en 1h30 de temps au lieu de 6 heures. Un gain de temps qui n'est pas des moindres.

Les adhérents, satisfaits de cette avancée, continuent de perpétuer la tradition en venant avec leurs fruits et peuvent suivre l'évolution dans l'alambic. Ils observent alors leur propre alcool* couler dans le seau gradué et repartent avec l'eau de vie.

Il est aussi question d'organiser le pressage de jus de fruits sur le site de la distillerie grâce au camion. Pour ce faire, un minimum de deux tonnes de fruits est nécessaire.